Accès et continuité des soins cet été : La CRSA d’Occitanie alerte ET propose

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Vendredi 10 juin 2022

Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie Occitanie
Contact presse : ars-oc-duaj-crsa@ars.sante.fr

télécharger le CP : ici

Accès et continuité des soins cet été :

La CRSA d’Occitanie alerte ET propose

A l’approche de l’été, les tensions démographiques graves que connaissent les professions de santé vont se
traduire par des fermetures de lits, l’arrêt programmé de services d’urgence, des difficultés de recrutement des
structures médico- sociales. Ces difficultés graves d’organisation de la santé seront aggravées dans notre région
par l’afflux estival des vacanciers et vont déstabiliser une situation déjà critique. Face à une demande de soins
qui pourrait être amplifiée par les effets d’une vague de chaleur ou un rebond épidémique il appartient aux acteurs
de la santé Occitans de s’organiser, solidairement, au sein de leurs filières respectives.
La dégradation de l’offre et de la qualité des soins comme celle des possibilités d’accompagnement des personnes
en situation de handicap doivent être redoutées. Les deux mois critiques seront Juillet et Août.
La Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie (CRSA) de l’Occitanie, expression de la démocratie
sanitaire de notre région, appelle l’ensemble des acteurs de soins à une coordination rapide pour maintenir un
accès et une continuité des soins. Elle soumet 10 propositions à mettre en route avant l’été :
1. Deux réunions de calage départementales ou territoriales à instaurer ou à poursuivre comme celles déjà
instaurées par l’ARS avant juillet. Ces réunions impliquent, dans chacun des territoires de la région
Occitanie la coordination des cabinets médicaux, des soins ambulatoires, des établissements hospitaliers
publics et privés, des établissements médico sociaux.
2. Repérer au cours de ces réunions les parcours ou les filières de soins fragilisés par les congés médicaux
ou les carences en ressources humaines.
3. Mettre en place un front sanitaire dans le secteur médico -social par une coordination entre les forces
vives de la Santé afin d’accompagner au mieux les personnes prises en charge y compris à domicile.
Ceci implique des mutualisations et une mise en réseau d’acteurs différents du champ médico-social.
4. Instaurer une prime spécifique d’activité d’été dans le médico- social et assurer dans ce secteur l’octroi
et le financement pour tous des mesures de revalorisations salariales proposées par le Ségur
5. Assurer dans les établissements dont les services d’urgence sont susceptibles de fermer la mise à
disposition compensatoire de lits d’aval d’hospitalisation non programmée, ceci de façon quantifiée
dans chaque structure.
6. Armer les maisons médicales de garde pour l’été en finançant les frais de structure nécessaires à une
amplitude d’ouverture majorée, en valorisant la participation médicale à ces structures et en sollicitant
les médecins retraités et/ou remplaçants
7. Assurer la mise en place du SAS dans chaque département dès l’été
8. Maintenir en activité les Smurs et leur faire assurer les urgences vitales
9. Faciliter l’activité et la rémunération des médecins retraités qui seraient volontaires.
10. S’appuyer sur les usagers du système de santé et sur leurs réseaux institutionnels ou associatifs pour
optimiser le recours aux structures médicales d’urgence.
Certaines de ces propositions sont déjà menées au sein de l’ARS, d’autres relèvent de l’échelon national. Toutes
ces mesures utiles doivent être prises pour garantir une accessibilité à notre système de soins et une équité des
prises en charge sur l’ensemble du territoire, notamment les urgences vitales, les soins ambulatoires et les
structures médico-sociales.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Retour sur le site de france assos santé